Du packraft l’hiver, tu parles d’une idée?

Pourquoi pas, tant que les rivières sont accessibles et qu’on s’habille convenablement!

Cette affirmation est simple, mais après quelques essais j’avoue qu’on prend vite conscience que ce n’est pas aussi simple qu’on le pensait.

JanuaryPaxsonWoelber

 

Si on tombe à l’eau que se passe-t-il?

Il faut toujours prévoir une sortie de secours sur la rivière et un endroit où on pourra se changer (ex: une voiture).

 

Le froid à l’intérieur du packraft?

Le premier avantage de la jupette sur un packraft est naturellement de contrôler l’entrée d’eau, mais sur un lac en automne je dirais que se second avantage est de maintenir la chaleur du corps et de capter la chaleur du soleil grâce à sa couleur qui est de couleur noir.

Il reste tout de même un problème, mis à part nos fesses qui est sur un siège gonflable (non-isolé) le froid de l’eau en contact avec le dessous du packraft se transfère et par le fait même rend l’embarcation quelques peu inconfortable.

Pour résoudre ce problème, nous ajoutons un matelas gonflable isolé sous notre siège et qui épouse parfaitement le sol du packraft.

Mes modèles et commentaires se retrouveront sur mon site depannezvous.com section plein air

 

 

Attention à la glace?

En effet, il arrive souvent que la section où on fait la mise à l’eau est dégagé, mais plus loin près d’un rétrécissement (pont, chutes, etc..) on se retrouve sur de la glace. Il est donc important d’inspecter (à pied ou à voiture) le parcours complet avant de débuter votre descente.

Voici quelques constat que j’ai mis sous forme de question.

 

Le plastique c’est rigide l’hiver?

Bien beau de vouloir faire du packraft l’hiver, mais la matière plastique de l’embarcation ce rigidifie sous l’effet du froid.

Il faudra donc, prévoir un endroit ou un temps de réchauffement du packraft avant de le gonfler. N’oubliez pas que l’air chaud à l’intérieur de l’embarcation une fois en contact avec l’air froid, réduit le volume d’air.

 

Doit-on se mettre les pieds à l’eau dès le départ?

C’est un des avantages en hiver, si votre descente est couverte de neige, il suffit d’embarquer et de se laisser glisser vers l’eau.

 

Pas très chaud pour les fesses?

En effet, la matière plastique du packraft atteint très rapidement la température de l’eau. Pour régler ce problème nous utilisons nos matelas de sol en mousse de la marque Thermarest.

 

Pour le reste du corps?

Si vous optez pour une rivière un peu plus turbulente, des vêtements style « Dry Suits » serait plus appropriés. Dans notre cas, on utilise des vêtements chaud et un bon coupe vent et on évite de trop s’éloigner de la voiture, tout en restant sur des rivières occupés par des résidents permanents.

 

Les mains?

Une paire de mitaine en gore-tex font très bien le travail.

 

Les pieds?

On utilise des bas isolé, mais étanche (avec membrane interne).

#Packraft #Packrafting #canot gonflable #canot léger #canot ultra-léger

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s