Comment gonfler un packraft?

Si vous désirez garder votre packraft longtemps, certaines précautions devront être prises, voici mes quelques conseils concernant le gonflage d’un packraft.

 

Il faut éviter l’humidité lors du gonflage

Quand une personne me demande « peux-tu me prêter ton packraft ».

je lui réponds: « Es-tu prêt à m’embrasser et qu’on échange nos fluides corporels? ».

Drastique comme réponse, mais en partie vraie.

Pour compléter le gonflage de votre packraft vous devrez utiliser votre bouche ainsi que la soupape « auxiliaire », situé sur le côté arrière du packraft.

Et oui, il faut terminer à la bouche!

Ce qui signifie, que peut importe la proximité que vous aurez avec la personne qui désire emprunter votre embarcation, il aura un échange de fluide via cette soupape, sans oublier ceux des accessoires.

Autres points, une personne qui n’a pas d’intérêt ou d’expérience avec ce type d’embarcation ne pensera pas à s’assécher la bouche avant de pousser de l’air à l’intérieur des tubes du packraft.

Ce qui signifie, que vous aurez de grande chance d’avoir de la « salive-humide » sur la soupape, et à l’intérieur des tubes du packraft.

Jusqu’à maintenant, j’ai possédé quatre packraft, deux de ces packraft n’ont été gonflés que par moi. Devinez aujourd’hui qui n’ont pas de traces de moisis à l’intérieur des parois ainsi que de drôles d’odeurs!

Vous comprendrez maintenant pourquoi les heureux propriétaires de ces embarcations sont réticents à vous prêter leurs embarcations.

 

La loi de Charles s’applique sur un packraft

Quand j’ai débuter avec mon embarcation, il m’est arrivée à quelques reprises de me faire surprendre par une embarcation sous gonflé, et pourtant avant de débuter mon activité je m’avais assurer que le packraft était bien gonflé?

La première chose qu’on pense, c’est qu’il perd de l’air par les bouchons ou autres?

Après multiples vérifications, rien?

On regonfle et tout est correct?

Cette situation mes arrivés à plusieurs reprises, et je me demandais pourquoi, et voici mon constat.

Lors d’une formation sur les gaz, on apprend qu’à pression constante,  la température a une influence sur le volume d’un gaz.

En effet, plus la température s’abaisse et plus le volume diminue.

C’est exactement ce qui se passe lorsqu’on gonfle un packraft (air chaud) et qu’on le dépose sur une rivière (eau froide).

Après quelques temps, la température de l’eau abaisse celle de l’air des tubes, diminuant ainsi son volume.

 

Pour réduire ce risque voici la technique que je recommande:

  1. Fermer la soupape permettant de gonfler le packraft par la bouche.
  2. Gonfler votre packraft par le grand orifice (bouchon avec filet).
  3. Déposer le packraft sur l’eau.
  4. Asperger les tubes et les soupapes d’eau (permet de vérifier si les soupapes sont étanches et de réduire l’écart de température entre la surface et l’air emprisonné.
  5. Assécher votre bouche
  6. Ouvrir la soupape permettant le gonflage à la bouche.
  7. Compléter le gonflage.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s